1. Décomplexer l'approche du vin
  2. Permettre à chacun de partager ses bons plans et ses connaissances sur le vin
  3. Développer les circuits courts et le lien direct entre les vignerons et les consommateurs

Quelques constats

Si vous servez un vin dans un repas, vous pouvez observer que personne ne reste indifférent.
Les gens vont à un moment donné avoir un échange sur le vin, même très bref.
Tout le monde a un avis sur le vin, y compris ceux qui ne l'aiment pas.
Le vin n’est pas quelque chose qu’on consomme sans y prêter un peu d’attention. Se faire un avis et en parler est une sorte de réflexe.
Le vin est populaire, il fait partie de notre culture à tous.
Nous ne sommes pas tous des œnologues, mais nous savons ce qui nous plaît ou non dans le vin, quelles que soient nos connaissances.
C'est une affaire de goût, tout simplement. Qu’on ait les mots pour en parler ou non. Qu’on dise simplement “Il est bon”, ou qu’on en fasse une thèse.
La consommation de vin implique également de l'échange. Faire découvrir un vin à un ami est un plaisir.
La découverte et les conseils de nos proches sont essentiels, ils nous permettent d'étoffer notre palette de goût.
Dans ces mêmes moments de dégustation, il arrive que quelqu'un dise “Je connais un bon producteur, j’achète du vin chez lui”.
Alors pourquoi ne pas le faire partager ?
Comment s'organiser pour acheter ensemble, directement à ce producteur ?
Un cercle restreint peut se mettre en place, en famille ou entre amis.
Mais la logistique est parfois compliquée (collecte d'argent, stock...) ; et on tourne souvent autour des mêmes vins.
Alors qu'il existe tellement de variétés chez les producteurs !
Ces quelques constats ont fait germer l’idée de base de Grappons-nous : faciliter l’accès au vin et à l’information sur le vin.
Gommer les intermédiaires pour mettre en valeur l'artisan et son travail. Mettre un visage et une histoire sur nos vins.

L’idée est de vous apporter des outils simples et fonctionnels. Le reste est entre vos mains.
Ce site, c’est avant tout vous, amateurs et professionnels, qui en ferez la qualité.

Voilà Grappons-nous c’est ça… entre autre.
Tenter de répondre à ces constats simples par les possibilités d’internet.
Consommer de façon responsable et collaborative.
Rapprocher les consommateurs entre eux et rapprocher aussi les consommateurs et les producteurs.

Parce que le bon vin est celui qu’on partage.
Crédits photos :
http://www.flickr.com/photos/17106526@N00/4596719098
http://www.flickr.com/photos/26936994@N04/3904610613